Horaires

Septembre 2017

Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 

Nos machines à vapeur

130 Cail

 

 






1889-1891 : Le canal de Panama


En 1889, Ferdinand de Lesseps, qui avait déja percé avec succès le Canal de Suez, achète pour sa Compagnie Universelle du Canal Interocéanique de Panama, six locomotives à vapeur du type 130, à écartement métrique. Ces machines sont destinées à la remorque des trains de travaux. Elles seront réalisées par la société Cail à Denain (59), la 130 Cail n°2 sortira d'usine avec le numéro 2296. Mais le chantier est très dur. La nature du terrain, mais surtout le climat vont rendre difficile le chantier, aussi la société fait faillite en 1891.

 

1891-1898 : les Chemins de fer de Porto-Rico (FCPR)

Après l'échec du creusement du canal de Panama, le matériel est acheté par la Compagnie d'Entreposage des Colonies Espagnoles, afin de construire le réseau ferré de l'île de Porto-Rico. De nouvelles plaques FCPR - Fuero Cariles de Puerto-Rico - sont alors apposées sur la machine. En 1898, les américains chassent les espagnols de l'île de Puerto-Rico. La compagnie FCPR devient l'American Railroad of Puerto-Rico. Elle s'américanise et la machine française aussi : cloche, grosse lanterne, chauffe au fuel, attelage automatique...

Carte Fleury des 130 Cail des FCPR.

Carte Fleury des 130 Cail des FCPR.

 

1929-1977 : Le musée Ford

En 1929, les FCPR se séparent de la machine, qui est récupérée par Henry Ford. Le constructeur d'automobiles, passionné de chemin de fer, crée un musée à Dearborn, près de Détroit dans le Michigan. La 2 sera la seule machine non américaine du musée et Henry Ford la fait restaurer selon les plans d'origine. Elle retrouve alors sa boite à fumée à deux battants, crochets et manilles d'attelage.

 

1977-1994 : A la rue à 88 ans !

En 1977, le musée décide d'accentuer le caractère américain du musée, et se sépare donc de la 130 Cail n°2. La machine est vendue à une petite banque locale pour en orner le siège social installé dans une gare désaffectée située à Traverse City.

La 130 Cail n°2 à Traverse City en 1992.

La 130 Cail n°2 à Traverse City en 1992.

 

S'étant construit un nouveau siège, la banque vend l'ancienne gare et ses élément ferroviaires en 1994. Un amateur américain achète le matériel roulant dont la 2. Mais le matériel, non abrité, se détériore et il recherche alors de nouveaux acquéreurs.

 

1994-2001 : retour en France

Après avoir contacté l'Ambassade de France, les autorités de Porto-Rico, la revue "Trains" des amateurs US, l'annonce de vente arrive finalement jusqu'au CFBS. Après s'être renseigné, le CFBS décide de récuperer la machine. Elle sera transportée par camion de Traverse City à Baltimore, en bateau jusqu'à Le Havre, puis en camion jusqu'à Saint Valery-sur-Somme. La machine sera alors démontée dès son arrivée, afin de vérifier l'état de la chaudière.

L'arrivée de la machine au Havre par cargo.

L'arrivée de la machine au Havre par cargo ...

 

Son arrivée en Baie de Somme.

... puis son arrivée en Baie de Somme.

 

2001-2003 : la restauration

Les travaux au dépôt ...

Les travaux au dépôt ...

 

2003 : A nouveau en pression après 74 ans d'inactivité !

Enfin, elle roule ! La 130 Cail n°2 est allumée pour la première fois en France en avril 2003. Après divers tests, essais et vérification (par l'APAVE), elle a été déclarée apte pour le service. Une première marche d'essai en ligne a été effectuée. Elle a ainsi remorqué sans problème la voiture Salon (elle aussi de 1889 !) jusque Lanchères-Pendé et retour sous un chaud soleil estival. Un grand moment après 74 années d'inactivité.

Le groupe pose après la marche d'essai à Lanchères Pendé.

Le groupe pose après la marche d'essai à Lanchères Pendé.

 

Bravo à ceux qui de près ou de loin ont oeuvré pour cette résurrection. Une pensée à nos membres disparus trop vite, qui rêvaient de la voir rouler un jour. La 130 Cail n°2 a été inaugurée lors de la Fête de la Vapeur 2003.

 

La 130 Cail n°2 au dépôt de Saint Valery.

La 130 Cail n°2 au dépôt de Saint Valery.

 

La 130 Cail n°2 en gare de Cayeux. (11/06/2010)

La 130 Cail n°2 en gare de Cayeux. (11/06/2010)

 

2011 - 2013 : une nouvelle révision

Bientôt à chute de timbre, la 130 Cail n°2 est démontée dès Septembre 2011 après avoir assuré une bonne partie du service de la saison. Sa chaudière est envoyée chez un sous-traitant pour retubage.

La 130 Cail n°2 partiellement démontée fin septembre 2011.
La 130 Cail n°2 partiellement démontée fin septembre 2011.

 

2013 : un nouveau départ

Le remontage de la 130 Cail n°2 se termine juste à temps pour permettre à la machine de participer à la Fête de la Vapeur les 26, 27 & 28 avril 2013. Elle retourne ensuite quelques jours à l'atelier pour finitions et c'est dans une robe noire uniforme qu'elle reprend du service régulier à la fin du printemps 2013.

La

La "2" en tête de la rame Suisse passe à St-Valery-Ville (21/07/2013).


 

Quelques caractéristiques techniques :
- Poids à vide : 22 t.
- Diamètre des roues motrices : 1 m.
- Diamètre des roues porteuses : 0,680 m.
- Timbre de la chaudière : 12,5 kg/m2
- Surface de la grille : 1,02 m2
- Diamètre des cylindres : 0,340 m.
- Course des pistons : 0,500 m.
- Hauteur : 3,300 m.

Les dernières
actualités

La chaîne régionale WEO sur le CFBS

04/09/2017

une vidéo tournée par la chaîne régionale en cliquant sur ce lien

En savoir +

Une centenaire alerte

21/07/2017

Les travaux de restauration de la Buffaud & Robatel 3714, classée Monument Historique, viennent de se terminer. Après deux ans et demi de...

En savoir +

Une voiture équipée pour l'accueil des personnes à mobilité réduite.

28/06/2017

Depuis 2 ans, le CFBS avait pour projet la mise en service d'une voiture autorisant l'accès aux personnes à mobilité réduite.

Après avoir...

En savoir +